request.original_url.present?

Encadrement en colonie

Les normes d’encadrement en Accueils collectifs de mineurs (ACM)

 

Les normes d’encadrement des directeurs et des animateurs sont fixées par le ministère chargé de la Jeunesse, dans le cadre de la réglementation relative à la protection des mineurs (Code de l’action sociale et des familles).

Les formations conduisant à l’obtention des brevets d’aptitude aux fonctions d’animateur et de directeur (BAFA/BAFD) sont conçues pour permettre d’encadrer occasionnellement les ACM.

 

Le rôle du directeur et de l’animateur en ACM
(colonies de vacances, camps de vacances, centres de loisirs, centres aérés)


Ces deux fonctions sont indispensables pour assurer l’encadrement des mineurs accueillis collectivement durant leurs périodes de vacances, de congés professionnels ou de loisirs, principalement en séjours de vacances, en séjours linguistiques, en camps de scoutisme, en accueils de loisirs ou en "clubs" de jeunes. L'encadrement en colonie de vacances.

 

  Le directeur d’un accueil collectif de mineurs

 

  • Le directeur est le responsable de la sécurité physique et morale des enfants et des adolescents pendant toute la durée du séjour, de la mise en œuvre du projet éducatif ainsi que du bon fonctionnement de l’accueil en termes de gestion administrative, matérielle et financière.
  • Il élabore, en concertation avec l’équipe d’animation, un projet pédagogique précisant les conditions de mise en œuvre de celui-ci qui concernent :

- l’âge des enfants et adolescents accueillis,
- la nature des activités proposées (sportives, artistiques, culturelles…),
- la répartition des temps d’activités et de repos (planning et journée type),
- les modalités de participation des mineurs,
- les modalités de fonctionnement de l’équipe,
- les modalités d’évaluation de l’accueil,
- les caractéristiques des locaux et des espaces utilisés.

  • Il a autorité sur l’ensemble des personnels, coordonne l’équipe d’animation, s’assure que le travail des animateurs est également un temps de formation et porte une attention particulière aux animateurs stagiaires.
  • Il coordonne les interventions conduites en direction des enfants et des jeunes, et gère les relations avec les différents partenaires (prestataires de services, comités d’entreprises, municipalités, familles…).
  • Il rend compte à l’organisateur du fonctionnement de l’accueil.

 

 L’animateur en accueil collectif de mineurs

  • L’animateur a pour mission la gestion de la vie quotidienne des enfants et des adolescents.
  • Il a ainsi sous sa responsabilité un groupe de mineurs dont l’effectif dépend de la tranche d’âge accueillie et des activités proposées.
  • Il est chargé :

- d’assurer la sécurité physique et morale des mineurs qui lui sont confiés,
- de participer au projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif de l’organisateur dans le respect du cadre réglementaire des ACM,

- d’encadrer leur vie quotidienne et les activités,
- de construire une relation individuelle et/ou collective de qualité avec les enfants et les adolescents,
- d’accompagner les enfants et les adolescents dans la réalisation de leurs projets.

 

Il propose et organise des activités adaptées aux capacités et
aux besoins des enfants en tenant compte de leurs envies.

 

  • Il est également présent au moment des repas et surveille la toilette des plus petits.
  • Partie prenante du projet pédagogique, il doit avoir un comportement exemplaire à la fois dans ses propos, dans sa tenue et dans son attitude.

 

Les conditions d’accès aux fonctions d’animateur et de directeur d’ACM

 

Y a-t-il un âge spécifique pour être animateur ou directeur ?

 

  • L’âge du directeur ou de l’animateur est celui qui est exigé par l’entrée en formation dans le diplôme ou la qualification réglementairement exigée.
  • Certains animateurs peuvent n’avoir que 16 ou 17 ans ; la réglementation ouvre la possibilité pour l’organisateur de recruter des animateurs stagiaires en formation qui doivent avoir au moins 17 ans, mais aussi, uniquement dans la limite de 20 % de l’effectif d’animation, des personnes non qualifiées (la limite d’âge est alors celle qui est imposée par le droit du travail quand l’animateur est un salarié).
  •  
Faut-il être titulaire d’une qualification spécifique pour encadrer en ACM ?

 

  • Le directeur est obligatoirement titulaire d’un diplôme ou d’une qualification requise pour diriger.
  • Dans certains cas, les compétences techniques et pédagogiques particulières de la personne lui permettent de diriger l’accueil (par dérogation accordée par le préfet de département – DDCS/DDCSPP).
  • La moitié au moins de l’équipe d’animation doit être composée de titulaires d’un diplôme ou d’une des qualifications requises pour animer. Le BAFA et le BAFD font partie de ces qualifications. Les autres membres de l’équipe peuvent être stagiaires de ces qualifications ou ne pas être titulaires d’une de ces qualifications pour animer (dans la limite de 20 % de l’effectif d’animation).

 

Textes réglementaires concernant les qualifications et les taux d’encadrement requis
en accueils collectifs de mineurs

 

Article R227-12 à R227 22 du CASF (dispositions relatives à la qualification des personnes encadrant les accueils de mineurs).
Arrêté du 09 février 2007 modifié fixant les titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme.
Arrêté du 13 février 2007 modifié relatif aux seuils mentionnés aux articles R227-14, R227-17 et R227-18 du CASF.
Arrêté du 20 mars 2007 pris pour l’application des dispositions des articles R227-12 et R227-14 du CASF (cadres d’emploi et corps de la fonction publique territoriale).
Arrêté du 21 mai 2007 modifié relatif aux conditions encadrement des accueils de scoutisme.

 

Articles similaires