request.original_url.present?

Choisir sa colonie

À chaque jeune correspond un type de séjour en fonction de sa personnalité, de sa maturité, de ses envies et de son autonomie.

 

Pour une première colo, il est essentiel de consulter votre enfant et de le sonder sur ses choix en matière de séjour.

N’hésitez pas à lui demander ce qui  l’intéresse au niveau des sports, des activités culturelles, s'il est intéressé par les sciences, les camps itinérants, des séjours avec un effectif important, etc. Toutes ces questions vous permettront de déterminer le type de séjour adapté à votre enfant afin de choisir sa colonie.

Ensuite, suivant vos obligations au niveau du prix du séjour et de son lieu de résidence, n’hésitez pas à effectuer votre recherche avec votre enfant. Consulter avec lui les pages organisateur, les photos et le descriptif du séjour. Dans la mesure du possible, laissez-le choisir son séjour, il commencera déjà à acquérir en autonomie.

 

Enfin, pour  les parents un peu angoissés, voici une liste de dix questions à vous poser avant de réserver votre séjour. Elles vous permettront de vous informer au maximum sur le séjour de votre enfant.

 


1 - Comment m’assurer que l'organisme choisi est conforme avec les normes DDCS ? 

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, impose et oblige aux organisateurs de colonies de vacances de déclarer leur séjour un mois avant le début de celui-ci et deux mois si le séjour a lieu à l’étranger. Vous pouvez vous renseigner sur l’organisateur et ses obligations en contactant la Direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) du département du siège social de l’organisateur. Cela vous permettra de savoir si ce dernier a bien déclaré son séjour et s’il respecte les différentes normes imposées par la DJEPVA.

 

2 - Qui sont les animateurs qui veillent sur mon enfant ?

Chaque organisateur se doit de recruter des animateurs titulaires du BAFA (Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur de centre de vacances et de loisirs), dont un ou deux animateurs selon le nombre d’enfants doivent posséder l'attestation Prévention et Secours civiques de niveau 1 (en abrégée PSC1) dans le but d’assurer la gestion des traitements médicaux au quotidien et la gestion et des petits bobos. Les normes de la DDJS exigent un taucx d'encadrement de  50% d’animateurs qualifiés BAFA, de 30% de stagiaires BAFA  et de 20% d’animateurs non qualifiés.

 

3 - Qu’est-ce que le BAFA ?

Le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur permet d’encadrer à titre non professionnel et de façon occasionnelle des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs (plus généralement appelés colo/centres de vacances et centres de loisirs).

La formation préparant à l’obtention de ce brevet a pour objectif d’exercer les fonctions suivantes :

  • Assurer la sécurité physique et morale des mineurs.
  • Assurer la sécurité physique et morale des mineurs et, en particulier, les sensibiliser, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet pédagogique, aux risques liés notamment aux conduites addictives et aux pratiques sexuelles ; apporter, le cas échéant, une réponse adaptée aux situations auxquelles ils sont confrontés.
  • Construire une relation de qualité avec les mineurs, qu’elle soit individuelle ou collective, et veiller notamment à prévenir toute forme de discrimination
  • Participer à l’accueil, à la communication et au développement des relations entre les différents acteurs.
  • Encadrer et animer la vie quotidienne et les activités.
  • Accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets.

 

4 - Quel est le nombre de participants en colonie de vacances ?

Le nombre de jeunes en moyenne varie de 12 à 200 en fonction du centre d’accueil. Mais il peut parfois dépasser 200 enfants dans certains centres de vacances. Si c’est le cas, informez-vous auprès de l’organisateur  de la composition du centre d’accueil. Vérifier que la répartition entre les 6 – 11 ans et les 12 – 17 ans est bien respectée. Assurez-vous de savoir où sont hébergés les jeunes (dans un centre ou en tente), Le nombre d’enfants par chambre, si les chambres sont équipées de toilettes et d'une salle de bains, si les repas sont pris sur place et, enfin, s'il y a une thématique de séjour et non plusieurs groupes différents dans l’établissement.

 

5 - Comment choisir les activités sportives et culturelles ?

Chaque organisateur a sa propre formule. Vous trouverez des séjours clé en main avec toutes les activités prévues à un prix plus élevé, et d’autres séjours un peu moins chers avec un forfait hébergement, pension complète et transport où vous serez amené à régler des suppléments pour les activités. Vérifiez bien ce que comprend le prix et comparez les activités entre chaque organisateur.

 

6 - Qu’est-ce qu’un projet pédagogique ?

Le projet pédagogique est un document rédigé pour un séjour, c'est-à-dire une période de fonctionnement donnée, une colonie de vacances, une classe d'âge particulière (petite enfance, adolescents...) et un type d'accueil particulier (accueil périscolaire, mercredis, vacances de Toussaint, vacances d’été…). Il permet de préciser comment le projet éducatif de l'organisateur est mis concrètement en œuvre dans le cadre de l'accueil concerné : il décrit les conditions d'organisation et de fonctionnement du centre pour cet accueil ou cette période en prenant en considération l'âge des mineurs accueillis. Il est ainsi un élément de cohésion de l'équipe d'animation, et une sorte de contrat passé avec les familles et les publics accueillis.

 

7 - Comment le projet pédagogique est-il élaboré ?

La réglementation stipule que les personnes qui assurent la direction ou l'animation d'un accueil collectif de mineurs prennent connaissance du projet éducatif avant leur entrée en fonction. Elles sont informées des moyens matériels et financiers mis à leur disposition.

À partir de ces éléments transmis par l'organisateur, ou négociés avec lui, le directeur dispose d'une sorte d'état des lieux qu'il peut compléter par les apports des différents partenaires : équipe pédagogique, familles, enfants, institutions…

Les éléments de contexte à prendre en compte concernent les domaines suivants :

  • Le public accueilli
  • Le rôle et la composition de l'équipe
  • Les ressources matérielles disponibles
  • Les conditions d'accueil

Pour traduire les intentions éducatives de l'organisateur et formuler les objectifs que l'équipe se fixe en lien avec son rôle et ses priorités, on peut faciliter la réflexion en se posant des séries de questions portant, par exemple, sur :

  • Les éléments de contexte : l'âge, le sexe et les caractéristiques socioculturelles des enfants, leur présence, leurs attentes, les personnels et leur statut, les locaux, le budget, les ressources du territoire, les partenaires et les intervenants…
  • Les éléments concernant les relations entre les différents acteurs : les membres de l'équipe, les adultes, les enfants ou les jeunes, l'équipe et les familles.
  • Les éléments concernant la vie quotidienne : l'élaboration et la mise en œuvre des règles de vie quotidienne, le respect des rythmes de vie des enfants pendant leurs loisirs ou en vacances, l'accueil des enfants, la sécurité, l'accessibilité …
  • Les éléments concernant les activités : l'organisation, les rôles des animateurs, partenaires, intervenants, le choix des activités.
  • Les éléments concernant l'aménagement des lieux : l'adaptation, l'appropriation, la conformité…
  • Les éléments concernant le personnel nécessaire : les normes d'encadrement, le recrutement.
  • Les éléments concernant la conduite du projet pédagogique : l'évaluation, le réajustement, l'information, la communication.

N’hésitez pas à demander une copie du projet pédagogique à l’organisateur par mail ou par courrier.

 

8 - Comment organiser le départ de mon enfant ?  

Deux possibilités s’offrent à vous : soit vous accompagnez directement votre enfant sur le centre de vacances par vos propres moyens, soit vous réservez auprès de l’organisateur un départ en train ou en bus de la ville de votre choix, en fonction des villes proposées par l’organisateur du voyage. Deux à quatre semaines avant le départ, vous recevrez soit convocation avec le détail soit pour vous rendre sur le centre d’accueil, soit les informations nécessaires pour le rendez-vous en gare ou sur une place définie par l’organisateur.

 

9 - Combien coûte un séjour en colonie de vacances ?

Le prix peut varier du simple ou double en fonction de la prestation fournie par l’organisateur du séjour. Renseignez-vous sur le tarif annoncé et ce qu’il comprend. N’hésitez pas à poser des questions, car il y a des offres « tout compris » comme « à la carte ».

 

10 - Comment peut-on communiquer avec son enfant ?

Votre enfant part bientôt en colonie de vacances et vous souhaitez garder le contact avec lui. Lors de l’inscription auprès d’une agence de voyages, vous avez reçu votre convocation vous informant du lieu et de l'heure de rendez-vous pour le départ. Vous trouverez également dans cette convention tous les éléments pour pouvoir contacter votre enfant, comme le numéro de l’établissement ou il est logé ou le numéro de portable du directeur du séjour. De nombreuses boîtes vocales permettent d’être informé de l’évolution du séjour. Enfin, plus en plus d’organisateurs utilisent maintenant les réseaux sociaux (Facebook, tweeter...).

Articles similaires